Portrait de Camille de Amorin Bonneau Chef de Projet chez Vision Project

Portrait de Camille de Amorin Bonneau Chef de Projet chez Vision Project

Membre depuis :  2013

Titre Poste : Chef de projet

Entreprise : Vision Project

Ton parcours en quelques mots :

Après un DUT Techniques de commercialisation, Camille a fait ses armes dans différentes sociétés en marketing, communication et développement commercial. Ce qui l’a conduit il y a dix ans à fonder sa société en accompagnement marketing et gestion de projet : Vision Project, pour guider les TPE et PME dans leurs stratégies et actions marketing.

Qu’est-ce qui t’a poussé à te mettre à ton compte ?

J’ai suivi l’option entreprenariat pendant mes études. J’ai toujours adoré construire un business plan, faire de la gestion de projet. J’ai eu l’opportunité après un CDD pour une entreprise de continuer à travailler pour eux mais en créant ma propre structure, j’ai donc mis le pied à l’étrier assez rapidement. 

Portrait chinois Marketing

  • Ta définition du Marketing ? C’est un point de rencontre, c’est mettre en cohérence 3 univers : être l’interface entre l’envie de proposer quelque chose sur le marché, des clients qui attendent une solution et des fournisseurs. 
  • Ta spécialité : l’expérience client
  • Startup, PME ou grande entreprise ? PME pour travailler directement avec la Direction Générale et partager leur vision à moyen terme.
  • Plutôt web ou magasin ? Pour moi ce sont les 2, avec le bon dosage. Tout dépend du client mais j’aime bien changer de terrain.
  • B2B ou B2C ? B2B pour être sur les 2 terrains de jeux. L’utilisateur peut être un particulier que l’on touche indirectement. 

As-tu une devise ?

Ma première devise : pourquoi choisir quand on peut tout avoir ? Parfois on s’interroge alors qu’un choix ne s’impose pas forcément, et ça évite la lassitude.

Ma seconde devise est celle que m’avait confiée une de mes clientes : les seuls combats perdus d’avance sont ceux que l’on refuse de mener. Cette phrase m’avait marquée, dans la vie il faut tester, expérimenter, pour voir si ça fonctionne. Je trouve que ça représente bien l’univers de l’entreprenariat.

Une anecdote/un succès marketing à partager ?

J’ai été conviée à un événement interne à l’entreprise pour laquelle j’avais réalisé plusieursmissions. Faire partie des effectifs pour le pot de fin d’année montre à quel point on m’a intégré aux effectifs, c’était une belle reconnaissance.

Quelle entreprise t’inspires en termes de marketing ?

Lors d’une conférence j’ai découvert la CAMIFet sa refonte d’offre suite à son rachat. Ils ont choisi de travailler avec des fournisseurs français uniquement pour rebooster leurs ventes par correspondance pour fonctionnaire. 

Comment t’investis-tu dans l’association ?

J’ai participé au travail collectif « le soldat marketing » afin de promouvoir les forces du marketing auprès de dirigeants d’entreprise. Nous faisons une animation par an : au MEDEF, CDF, CPME pour nous permettre de faire des rencontres entre 2AM et d’autres métiers.

J’ai également passé 2 ans au sein du bureau de l’association 2AM. Aujourd’hui j’ai d’autres engagements par ailleurs qui me prennent du temps : je suis adhérente CPMEet également administratrice MIEpour accompagner à la création d’entreprise.

Si tu étais… pourquoi ?

  • Une marque : Surfrider, leur mission est un beau combat et ils sont connus comme une marque en tant qu’association. Ils ont su employer les techniques d’entreprise dans le secteur associatif.
  • Un plat : un café gourmand parce que je n’aime pas choisir !
  • Un produit : un site de rencontre parce qu’une grande partie de nos métiers est basée sur l’interaction avec les gens.
  • Un rêve : changer de modèle : réussir à mettre en accord l’environnement, la société et l’économie… dans cet ordre.